Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 17 février 2012

Le Sage sait que la séparation n'est pas possible


398440_10150618851771552_838341551_9061717_1012739877_n.jpg


Mais, c 'est ensemble que le peuple doit agir pour gagner. Les quelques uns qui resteront à faire la balance pour maintenir la planche en équilibre seront entrainés dans la chute de l'orateur. 
Ce qui illustre les propos de Jean de La Fontaine : Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l' écoute.


Evidemment si personne ne bouge. L' équilibre demeure. C'est bien pourquoi le peuple est constamment muselé, anéanti dans ses démarches de liberté, menacé dès qu'il ose dénoncé les abus. 
Chaque jour il est poussé, contraint et forcé d'accepter un peu plus l'esclavage sous toutes ses formes. Soumission dont il a bien souvent consenti à accepter sans voir les conséquences. Limitée dans son analyse, l'humanité n'a pas accès à toutes les données afin que l'idée de se révolter ne germe pas dans son esprit.

L' orateur, la marrionnette, le guignol qui se doit d'endormir, de calmer son cheptel d'âmes n' est pas mieux loti que le peuple.
S' il ne réussit pas à convaincre ou à maintenir le calme et le silence dans les rangs, c'est le grand saut.

Aucun homme ne doit dominer un ou d 'autres hommes.
Les hommes doivent s'unir et s'aider en transmettant leurs connaissances dans le but de faire évoluer l'ensemble du genre humain vers La Lumière, La Connaissance, La Paix, L' Amour.

Nous sommes tous égaux et uniques c 'est notre union qui est le pouvoir, l'avenir, le futur, l'éternité, la vie.

A maintes reprises au cours de notre Histoire sur Terre, nous avons su nous unir pour nous défendre, mais dès que les difficultés disparaissent la séparation du Tout revient au galop. 
On se disperse, on se désolidarise de l'ensemble, du groupe et à nouveau c'est le commencement du règne de l'individualité, l'envie d' imposer, de dominer, de maitriser, de commander, d'exercer son pouvoir sur autrui...
Un cercle vicieux dans lequel l' humanité toute entière s'étiole au fil des siècles et court à sa fin. 
Victor Hugo disait " L'homme est une prison où l'âme reste libre " 
Libérez-vos âmes, devenez spirituels sinon le XXIème siècle ne sera pas ainsi a conclu André Malraux. 

samedi, 11 février 2012

Le Triporteur de Sylvia

Plaquette.jpg

Café ambulant

Café marrant

Café d'un autre temps

d' un nouveau temps

d'un autre rang

Le café de Sylvia c' est sympa

 

Au fil des ans, la Terre tourne ramenant sur les rivages de ses contrées des idées, des trésors, des trouvailles.

Le triporteur fait partie de ses objets uniques qui réunissent le TOUT en UN.

On trouve le triporteur ou ricksaw ou pousse-pousse ou encore tuk-tuk en Inde, dans l' Asie du Sud-est, en Indonésie, en Malaisie, au Sri-Lanka, en Afrique, en Egypte...

Le rickshaw représente une alternative intéressante pour les transports de proximité. 

Une création purement universelle.

Le triporteur réapparaît aujourd'hui dans certaines grandes villes européennes comme aux Pays-Bas. 

Certaines sociétés de messagerie express y voient également un mode de livraison plus écologique et permettant de contourner les problèmes liés à la congestion urbaine (circulation, stationnement, temps d'arrêt réduit...).

En France, des rickshaws ont fait leur apparition dans plusieurs villes au cours des années 1990, notamment à Lyon ou à Lille, s'inscrivant dans le contexte plus général du développement du vélotaxi et des solutions de transports plus écologiques.

Je vote donc pour Le Triporteur, Je suis pour le Triporteur libre.

(à ne pas confondre avec le Tripoteur libre que, lui, je déteste) 

René Fallet a écrit un roman humoristique portant ce nom : Le Triporteur (1951). 

René Fallet est aussi l'auteur de La soupe aux choux, roman qui a recu le prix Rabelais et qui a été adapté au cinéma par Jean Girault avec comme comédiens Louis de funès, Jacques Villeret et Jean Carmet.  

IMG_0059.JPG

Bangalore, ce triporteur est la boutique d'un épicier ambulant

IMG_0137.JPG

Il y a des idées à prendre, des solutions à mettre en place, pour que notre planète reflète un certain art de vivre que d'autres civilisations plus avancées que la nôtre ont mis en place.

Je pense notamment aux habitants d' Agartha.

Merci à tous ceux qui se réveillent, qui s' élèvent au-dessus de la bouillasse pour découvrir la vraie dimension humaine et qui ont le courage de mettre en place la révolution silencieuse.

http://www.colibris-lemouvement.org/

Pour mémoire, toutes les grandes oeuvres se préparent dans le silence.

 

lundi, 02 janvier 2012

Fache-toi Nature, c'est ton droit.

Les humains réagissent aux électrochocs autrement dit aux coups dans la gueule. Il y a longtemps que dame Nature envoie des signaux de détresse, des avertissements et des rappels.

Ceux qui prétendent diriger notre belle planète bleue ne veulent ni voir, ni entendre et se croient à l'abri des sanctions. Ils se cachent derrière leur silence de mécréants ou leurs mensonges immondes.

Pourtant chaque année la Conscience Universelle émerge et nombreux sont ceux qui appelle au bon sens, à la sagesse.

Les messages affluent de partout par tous les moyens :

cesser le massacre tout de suite et commencer par respecter la vie :

- Ne tuer pas pour vous nourrir. Devenez végétarien.

- Ne travailler pas pour polluer votre planète. Embellissez-la de vos créations intelligentes, utiles et sensées.

- Ne retenez pas votre savoir afin de pouvoir dominer l'ignorant : partagez vos connaissances

- Ne critiquez pas celui qui ne comprend pas : aidez-le à voir la beauté et la bonté qui réside en chaque âme et dans la nature qui l' environne.

- N'achetez plus, devenez des consommateurs avisés : partagez-vos biens, changer votre esprit individualiste en esprit communautaire indépendant.

Apprenez à vous aimer afin que cet amour irradie votre chemin et ceux qui le croise

 

Ces messages sont lus, compris mais pas vraiment appliqués. On essaie pour un temps de s'améliorer puis....avec le temps les mauvaises habitudes reviennent au galop, 

car l'humain est naturellement mauvais, il lui faut faire des efforts pour être bon

Il est aussi naturellement paresseux alors faire des efforts : quel horreur !

- Quoi ? Bouffer des légumes ? Plutôt crever !

- Quoi ? Trier mes poubelles ! Fais chier !

- Quoi ? arrêter de fumer? Pas envie trop bon, la clope !

- Quoi ? Eviter de prendre ma bagnole! Non, mais tu déconnes !

- Quoi ? Eplucher moi-même mes patates ! mais t'as vu mes ongles !

- Quoi ? recoudre un bouton à la chemise. Poubelle ouais ...yep aux ordures la fringue...

ET CETERA

Patiente la Terre multiplie ses avertissements et distribue des fessées, des coups de bâtons, des sanctions ...rien ni fait les élèves dissipés et agitateurs sont encore trop nombreux...et ne veulent pas écouter ceux qui appellent au calme, qui se retrouvent impuissants face aux monstrueux élèves qui se croient les plus forts.....Alors la Nature reprend ses droits et montre QUI commande sur Terre ...je vous le rappelle certainement pas l'humain ( relisez "Sur l'ile de jade on y pense" ) 

Contrainte et forcée la Nature emploie les grands moyens....

Allez vas-y ma copine la Terre envoie tsunamis, tremblements, inondations, grands froids, canicules, éruptions volcaniques...

Et qu'on finisse tous dans des tipis, à pied, en suçant la tige des pâquerettes et en fumant le calumet de la paix car si l'on s'aime cela sera le Paradis.

Et pour que cette race humaine s'aime il lui faut des électrochocs, des coups dans la gueule tout cela pour dire que la parole des ancêtres autrement dit celle des peuples de lumière comme les aborigènes, les indiens Watoha - premiers habitants de la NZ -  n'a pas été suivi...

ON NE CONSTRUIT PAS SUR UNE TERRE QUI BOUGE ...On fait des cabanes en bois, on habite dans des tipis, on s'harmonise à la nature en y trouvant son bien-être, on se fond et confond dans l'environnement, on fait corps avec la Nature...et on arrête de bétonner, d'asphalter et de construire des gratte-ciels...

La perte brutale d'un proche, voir la mort sous son nez, y laisser un bras, une jambe, un oeil et afficher pour le restant de ses jours les stigmates de ce choc donné par la Nature devrait servir de modèle pour le peuple terrien.

Combien de vies humaines et combien de blessés et traumatisés faut-il pour que le peuple terrien se lève un matin en disant stop à tout.

Nous n'avons besoin que de la Terre, notre mère nourricière et d'Amour veuillez comprendre de l'énergie de l'amour pour vivre et rien d'autre.

Les yogis vous prouvent que l'on peut vivre avec presque rien. Sans aller vers cet extreme un franc ralentissement s'impose en TOUT. Que votre Conscience s'éveille ceci est le seul souhait que je formulerai pour 2012. 

REVEILLEZ-VOUS ! ELEVER VOTRE CONSCIENCE VERS L'AMOUR

mercredi, 02 mars 2011

Please...Donnez-moi de l'eau...tout de suite !

Un verre d'eau enlève la sensation de faim pendant la nuit pour presque 100% des personnes au régime comme le démontre l'université de Washington.

Le manque d'eau est le facteur N° 1 de la cause de fatigue pendant la journée.

Des études préalables indiquent que de 8 à 10 verres d'eau par jour pourraient soulager significativement les douleurs de dos et d'articulations pour 80% des personnes qui souffrent de ces maux.

Une simple réduction de 2% d'eau dans le corps humain peut provoquer une incohérence de la mémoire à court terme, des problèmes avec les mathématiques et une difficulté de concentration devant un ordinateur ou une page imprimée.

Boire 5 verres d'eau par jour diminue le risque de cancer du colon de 45 % et peut diminuer le risque de cancer du sein de 79% et de 50% la probabilité de cancer à la vessie.



PERIODES APPROPRIEES POUR CONSOMMATION DE L’EAU

Boire de l’eau à des périodes bien précises maximise son efficacité dans le corps humain :

2 verres d’eau au réveil- contribuent à activer les organes internes ;

1 verre d’eau trente minutes avant le repas- aide à bien digérer ;

1 verre d’eau avant de prendre une douche- aide à baisser la tension artérielle ;

1 verre d’eau avant d’aller au lit- vous évite des attaques ou crises cardiaques.



Ces informations émanent de : INSTITUT PASTEUR Unité de Génétique Mycobactérienne 25-28, rue du Dr. Roux 75724 Paris Cedex 15 FRANCE


jeudi, 04 mars 2010

La Légende de La Ficelle

Connaissez-vous cette Légende ?

En l’an 1487, Gaultier, Tavernier à Saint-Pourcain fut à l’origine de la ficelle.

Dans son estaminet enfumé et fort sombre, Gaultier servait le vin dans les pichets en terre et en étain.

Mais ceux-ci ne lui permettaient pas d’évaluer avec précision la consommation de ses clients, ce qui lui valait toujours des discussions interminables.

C’est alors qu’il eut l’idée de plonger un bout de ficelle dans les pichets, en faisant un nœud correspondant aux mesures de l’époque, la demi et la pinte. Ainsi naissait la légende de la Ficelle.

Chaque année, à l’heure de la nouvelle récolte, une illustration inédite, réalisée par une bande de joyeux dessinateurs, habille avec humour l’ensemble des bouteilles.

Ce vin produit par les vignerons de Saint-Pourcain sur des terroirs spécifiques est un vin à boire jeune et frais.

Je vous donne les coordonées, si vous voulez découvrir.

Union des vignerons 03500 SAINT-POURCAIN

Tel. : 04 70 45 42 82     Fax. : 04 70 45 99 34

On compte les verres, on fera des noeuds à la ficelle et on tirera sur la cordelette on verra bien qui rira ou tombera !

 

mardi, 03 février 2009

De Paris à Nantes

créateur nantes.jpg
J'aime les créations de Marie Rebérat

mercredi, 28 janvier 2009

Aviation & Pilote

Créé en 1973 et composé de pilotes privés et professionnels passionnés, Aviation & Pilote est le premier mensuel indépendant d'information traitant de l'aviation générale et commerciale et des activités aériennes de loisirs et de tourisme.
CNV00002.JPG

Retrouvez l'essentiel de l'information aéronautique en lisant  Aviation et Pilote

vendredi, 05 décembre 2008

La cueillette des pommes

Nelson est la capitale de la pomme de la Nouvelle-Zélande..les jeunes du monde entier viennent à la saison des pommes en ramasser

mais c'est dur....entrainement à la cueillette....ceux qui atteignent 100 seront embauchés.

 CLICK HERE

mercredi, 01 octobre 2008

Concours Photo

CIMG0088.JPG
C'est trés simple, pour participer au concours il suffit de donner le nom de ce bâtiment et oú il se situe pour gagner un exemplaire
avant minuit le 31 décembre 2008
Alors à vos plumes, à vos claviers
Les dix premières réponses seront récompensées.
CIMG0178.JPG
La régularité du Concours sera surpervisée par Le Professeur Jean-Charles PICHON
Archiviste plénipotentiaire

dimanche, 31 août 2008

Souvenir de Vacances

CIMG0017.JPG

La crise frappe dure, même pendant les vacances, il faut économiser, tout trajet inutile doit être abandonné. Suivez l'exemple de ces Français qui n'ont pas hésité à dresser leur aire de pique-nique juste à coté de la poubelle ! Et après on ira dire que les Français ne sont pas écolos...et qu'ils ne se sentent pas concernés par l'environnement...

 

samedi, 28 juin 2008

COIN-COIN/CLIC-CLAC in the Box

La France :  Pays d’ Egalité, Fraternité et Liberté

YES or NO

Answer

LOL  

Lots Of Laughs

 

 

Les hommes satisfont leurs gros besoins GRATUITEMENT

Pendant que les femmes PAYENT pour satisfaire leurs petits besoins.

 

CIMG0018.JPG
Tout se passe dans la poignée... de mains ....avec monnaie ou sans !

 Cliché pris dans un café parisien du 16ème dont je passerai le nom sous silence

 

Enfin, c'est de notoriété de toilettes publiques que  ….les femmes sont des Etres de Pouvoir et d'Argent.

C'est d'ailleurs pourquoi les hommes les épousent pour leur portefeuille…

et en divorcent pour un porte-jarretelles.

car c'est bien connu l’argent ne fait pas le bonheur.

 Et bien naïf celui qui croit qu’il peut y contribuer…..

puisque celui-ci est dans le pré.

Le bonheur est dans le pré, l'argent aussi relisez les fables de ce fabuleux Jean de la Fontaine

 et là

pas besoin de payer pour faire pipi…..

CQFD…..COIN-COIN

 

CIMG0108.JPG
Normalement, je parle de jolies cocottes mais j'aime aussi les petits canards...
surtout à l'Armagnac quand ils accompagnent mon café du dimanche !

 

vendredi, 16 mai 2008

Grâce à Viviane Hamy

Depuis longtemps j'aurai pu rencontrer Viviane Hamy puisqu'elle est la voisine de mon ami musicien et architecte Philippe Jacquet et que ce dernier me disait toujours tu devrais lui parler de tes projets d'écriture, de tes éditions, de tes livres.

Elle est épatante et vous vous ressemblez vous avez le même "peps" pour vivre votre passion avec labeur et bonheur.

L'eau a coulé dans la Seine, les printemps se sont empilés, les étés aussi et les feuilles sont allées tomber bien loin de Paris.

A Nelson, en Nouvelle-Zélande, mes livres ont vu le jour sous les arbres d'Ariki.

   Je ne savais pas que l'occasion aller mettre donnée cette année (enfin presque), alors que je déambulais avenue de Daumesnil,

mes pas me guident à la Librairie "A tout Livre".

C'est souvent ainsi je pars pour acheter une baguette et je me retrouve dans une librairie

je ramène des romans que je dévore à la place du froment.

La libraire à qui je laisse ma carte de visite car je souhaite présenter mes livres à Jérôme Dayre et à Bruno Lescia 

m'offre un marque-page qui annonce que Vendredi 16 Mai à 19 h 30

Viviane Hamy sera là pour raconter son métier, ses découvertes, ses coups de coeurs...

Si c'est pas un signe ça !  "Ouvre tes yeux et tu y liras les chapitres de ta vie"

Nous sommes vendredi 16 Mai, à 19 Heures, il pleut des cordes, le parapluie c’est pour les autres, je marche à grandes enjambées pour me rendre à la librairie “A tout livre” au 203 bis de l'avenue Daumesnil dans le 12ème arrondissement.

j'arrive trempée, dégoulinante, les cheveux aplatis et ruisselants ( c'est pas grave Dominique je n'avais pas de brushing), je manque de glisser en m'asseyant mes bottes n'ont pas de semelles antidérapantes, mes lunettes sont couvertes de buée mais je suis à l'heure ..ouf!

Viviane Hamy est là qui brille de mille éclats rouges dans la sobriété de sa robe noire : elle pétille.

J'apprends qu'elle aime la littérature russe, littérature pour laquelle je me passionne depuis que mon ami Gilles Jaunay m'abreuvent de citations de Poutchkine, Dostoïevski, Tolstoï, Tourguéniev...

Elle parle avec facilité de son métier qu’elle aime de tout coeur parce que l’exerçait c’est un grand bonheur.

On ne peut que la croire, elle est enjouée et rayonnante.

Elle communique avec passion sa passion, c’est simple si je n 'étais pas écrivain je le deviendrai rien que pour le plaisir de lui donner mes textes à lire.

Le temps passe vite en sa compagnie, j'oublie de faire une petite photo qui aurait pû illustrer cette note et je pars tellement enchantée que je ne suis pas allée lui parler de peur de rajouter un tour de moulin de trop à ce moment de bonheur.

 

lundi, 12 mai 2008

La maison aux volets bleus

D’un hémisphère à l’autre, le fil du long nuage blanc s’étire

sous les rayons du soleil de joli mois de mai

qui illumine mon retour vers la ville de lumière

pour huit semaines d’écriture en solitaire.

1963389478.JPG

 Ecrire, lire et dormir ....sans oublier de sortir la plusoubelle !

Que sortira t-il de la maison aux volets bleus oú “La Marquise” repose entre deux tasses thés et quelques biscuits émiettés.

"Il ne faut pas s’inquiéter cela ne durera qu’un été !"

 

mercredi, 23 avril 2008

Le talent ne connait pas l'handicap

La troupe de "Pas sages" est venu de Grenoble sur le Caillou pour faire passer le message en 11 leçons

que le handicap et notamment la trisomie 21 n'est pas un obstacle au talent.

Le spectacle qui a été joué à Grenoble fut un succès sans précédent. 

A Nouméa, l'enchantement fut aussi au rendez-vous.

Le public calédonien a été enthousiaste et adhére au mot d'ordre suivant :  

il faut changer le regard porté sur le handicap.

Le handicap n'est pas un obstacle au bonheur,

puisque le bonheur vient de l'amour qu'on lit dans le regard de l'autre

Le malheur serait de croire qu'il suffit de dire : "Vous avez bien raison, ma brave Dame et de continuer dans sa vie comme si vous aviez la garantie que jamais vous poserez votre honorable postérieur dans un fauteuil roulant"

Et si demain c'était Vous !...

Vous avez la chance d'être passé à coté,... à ce jour,

alors ayez l'obligeance et non pas l'arrogance de porter assistance à cette espérance.

504383863.JPG
Les Nouvelles Calédoniennes 22/03/08

 

mardi, 08 avril 2008

Ecrire, c'est survivre

Survivre : vivre en plus, dépasser la vie et ses souffrances, témoigner du mal qui vous tenaille au fin fond du ventre parce que lors d’un accident de voiture vous avez perdu un bras, une jambe, les deux, la vue… Parce que vous êtes à jamais à la merci de l’autre, celui qui voudra bien pousser votre chaise sans répugnance, celui qui vous regardera comme vous êtes, sans feindre de ne pas voir que vos jambes ne sont que des fantômes… que faire ?

Regarder le monde qui bouge sans vous, ne plus rien sentir que la douleur des membres perdus et attendre la délivrance qui viendra un jour… mais en ATTENDANT, QUE FAIRE ?

De ce restant de vie auquel on s’accroche comme à une bouée du Titanic !

1406724220.JPG
Les Nouvelles Calédoniennes du 4/04/08

Témoigner

"Témoigner en silence et en pleurs

Témoigner en dessin noir et blanc

Témoigner en pastels et en couleurs

Témoigner en musique et en chantant

Témoigner en écrivant et en cœur

Témoigner de l’échec en jouant encore un peu à exister."

 

1566790717.JPG

Ma rencontre au Centre d’Art avec un petit groupe de jeunes en fauteuil roulant m’a bouleversée d’émotions.

Parler du plaisir d’écrire avec de jeunes talents prometteurs :

une révélation qui fut portée à ma connaissance par l'atypique et sympathique Gilles Jaunay passionné par le jeu d'échecs qui est un point de départ vers la la littérature, la peinture,... la Culture avec un grand C...

Le C de la Complicité aussi puisqu'un projet d'éditer ces nouveaux talents pourrait être la prochaine avancée du cavalier solitaire qui voyage sur l'échiquier de la vie sans se taire.

Gilles Jaunay entend bien faire changer, à sa manière, le regard porté sur le handicap.

 

 

vendredi, 07 mars 2008

La Chanson de l'amour de loin

La "Chanson de l'amour de loin" du troubadour Jaufre Rudel passe pour être sa biographie. L'amour lointain était un thème récurrent dans les poésies des troubadours.

C’est aussi un thème qui m’inspire.

L’émotion qui naît dans l’imaginaire et qui se développe dans le réel, les sentiments qui naissent et grandissent à distance.

Ressentir une attirance, tomber amoureux d’une personne sans l’avoir ni vue, ni touchée, ni embrassée : c’est inexplicable, cela relève du mystérieux pour reprendre une des phrases de mon livre « L’envol ».

Jean-Paul Sartre définit l’émotion comme une chute brusque de la conscience dans le magique. Je suis profondément d’accord avec cette pensée. L’amour, c’est magique comme la vie, et la beauté dramatique de l’histoire de Jaufre Rudel fait écho aux espérances et aux désillusions des rencontres virtuelles.

Jaufre Rudel était un homme noble, prince de Blaye. Il tomba amoureux de la Comtesse de Tripoli sans la voir, à cause du grand bien qu'il entendît dire d'elle par les pèlerins qui revenaient d'Antioche. Il composa beaucoup de beaux poèmes sur elle, avec de jolies mélodies et des vers très simples et très purs.

Pour aller la voir, il s’engagea comme croisé et prit la mer.

Malheureusement il tomba malade à bord et il fut transporté dans une auberge à Tripoli, laissé comme mort.

Ceci fut rapporté à la Comtesse, elle vint vers lui, auprès de son lit, et elle le prit dans ses bras. Il sut que c'était la Comtesse et tout à coup il retrouva la vue et l'ouïe, et remercia Dieu de l'avoir maintenu en vie jusqu'à ce qu'il l'eût vue. Et ainsi il mourut dans les bras de la Comtesse.

Elle le fit ensevelir avec honneur dans la maison des Templiers, puis elle se fit nonne à cause de la douleur qu'elle éprouva de sa mort.

Que cette « Chanson de l'amour de loin » du troubadour Jaufre Rudel soit réelle ou romancée, peu importe, on se plaît, en tout cas, à la considérer comme vraie.

La part de mystère qu’elle contient ravit l’imaginaire des coeurs amoureux et aussi ceux qui espèrent que l’amour est encore un sentiment que l’on ne peut corrompre.

Heureusement toutes les histoires d’amour ne finissent pas aussi tristement, mais quand même, l’amour se mérite, il faut souvent endurer un grand nombre d’épreuves douloureuses et traumatisantes pour comprendre le sens, la profondeur et la puissance de l’amour.